Utilize este identificador para referenciar este registo: http://hdl.handle.net/10400.3/1391
Título: La societé industrielle et la vision comtienne de l’homme
Autor: Luz, José Luís Brandão da
Palavras-chave: Coopération
Droit
État
Humanité
Intérêt Collectif
Morale
Politique
Science
Société
Sociocratie
Solidarité
Data: 2006
Editora: Librairie Philosophique J. Vrin
Citação: «La societé industrielle et la vision comtienne de l’homme», em P. Billouet, J. Gaubert, N. Robinet e A. Stanguennec (ed.), L’Homme et la réflexion. Actes du XXXe Congrès de l’Association dés Sociétés de Philosophie de Langue Française (ASPLF), Paris, J. Vrin, 2006, pp. 224-227.
Resumo: Aux yeux de Comte, la science et l'industrie représentent les nouveaux pouvoirs des temps modernes. Ceux-ci servent de modèle à un nouvel ordre politique de la société. À la cohésion de l'État traditionnel, soutenue par la législation et le droit, se substitue l'homogénéité de la langue et des habitudes, la convergence des intérêts et la promotion du bien commun, d'investisseurs et d'ouvriers, conformément au modèle de l'organisation industrielle. La mondialisation des relations industrielles et commerciales, sans les contraintes que les frontières nationales imposent, deviendra un agent tenace de la paix mondiale et trouvera peut-être dans le partage d'un système monétaire commun l’élément d'union de l'humanité toute entière. L'idée d'Humanité préside, selon lui, à la transformation du monde, mettant en évidence les valeurs de la souveraineté populaire et de l'égalité entre les hommes, ainsi que la dimension sociale de l'intérêt commun et à la dimension morale de la société. L'intérêt commun de tous induit le développement des sentiments et des projets de solidarité et de coopération, dans une république qui ne sera pas tant de nature politique ou juridique comme sociale et morale. Dans un tel raisonnement, l'homme perd sa place comme sujet, en soi, de plein droit ayant autonomie pour décider et conduire par lui-même ses choix politiques. Par contre, il est évalué en fonction des conceptions générales de la société, comme un simple membre du tout supérieur qui est la communauté. La représentation du monde qui modèle les sentiments et les manières les plus courantes de penser d'une société ne pouvait être ouvre de citoyens, considérés nominalement, mais d'une tradition au tenant de l'histoire, qui se diffuse par une croyance inébranlable dans le destin suprême de l'Humanité et se consolide par l'éducation.
Descrição: Comunicação apresentada no XXX Congresso da Associação das Sociedades de Filosofia de Língua Francesa (ASPLF), realizado na Universidade de Nantes, de 24 a 28 de Agosto de 2004, sobre o tema «L'homme et la réflexion».
Peer review: no
URI: http://hdl.handle.net/10400.3/1391
ISBN: 978-2-7116-1923-8
Aparece nas colecções:DHFA - Parte ou Capítulo de um Livro / Part of Book or Chapter of Book

Ficheiros deste registo:
Ficheiro Descrição TamanhoFormato 
La societe industrielle et la vision comtienne de l homme.pdf948,72 kBAdobe PDFVer/Abrir


FacebookTwitterDeliciousLinkedInDiggGoogle BookmarksMySpace
Formato BibTex MendeleyEndnote Degois 

Todos os registos no repositório estão protegidos por leis de copyright, com todos os direitos reservados.